Version imprimable

Current Size: 100%

Les grandes migrations

Dans les Landes d’Armagnac, de septembre à mars, les amoureux de la nature se sentent pousser des ailes ! Il règne comme un air de liberté dans les cieux traversés par le ballet des grues cendrées et des palombes.

 

L'oiseau bleu

A l’automne, une étrange fièvre, la maladie bleue frappe les Landes d’Armagnac et plus largement le sud-ouest jusqu’aux cols pyrénéens. La migration des palombes a commencé ! L’oiseau bleu est malin et sa chasse mûrie par la tradition, particulièrement sophistiquée. Amateurs d’insolite, la visite d’une palombière vous ravira. Pour comprendre la ferveur qui l’entoure, il faut se dire qu’avant toute chose le temps des palombes, c’est le temps de l’automne: les senteurs de sous-bois, la cueillette des cèpes et des châtaignes, les bons repas entre amis, l’évocation des grands exploits de chasse ou simplement l’attente du vol tant espéré dans la douceur d’octobre et sous un ciel radieux.

 

La dame grise

Après l’oiseau bleu vient la « dame grise », une autre grande voyageuse venue de Scandinavie…. Perchée sur ces échasses, c’est tout naturellement que la grue cendrée a adopté la terre des bergers ! Ici, on guette le majestueux vol en V d’un des plus grands oiseaux protégés d’Europe comme le signe des premiers frimas.

Plus au sud, empruntez la Route des Etangs. La pinède laisse place à la forêt de feuillus de l’Armagnac. Bordés d’aulnes, de chênes et de châtaigniers, les étangs abritent de nombreux oiseaux d’eau : hérons cendrés, foulques macroules, balbuzards pêcheurs, canards sauvages…

Alors tous à vos jumelles pour observer toilette et parades. Les sites d’observations discrètement nichés dans la nature abriteront votre curiosité sans déranger la quiétude de ces oiseaux craintifs.

  • Facebook
  • Twitter